Le cinéma d'auteur, les DVD piratés et Amos Gitaï en Chine

J’écoute l’émission culturelle de France Inter, le Masque et la Plume de dimanche dernier qui fait la critique de plusieurs films à l’affiche. Les dernières minutes de l’émission sont consacrées au film du réalisateur israélien Amos Gitaï « Le dernier jour de Rabin » retraçant l’assassinat en 1995 de Yitzhak Rabin, Premier ministre israélien. Cette discussion me plonge dans les réminiscences de notre rencontre avec Amos Gitai, en mai 2010 à l’occasion de la projection de « Free Zone » avec Nathalie Portman (2005) lors de la Semaine du film français de Hangzhou organisée par l'AF où je travaillais.

Lire la suite...

Sous le sapin, il y a du sable !

Côté orient, un deuxième Noël se prépare sous le soleil.....

Joie, on reçoit déjà des cadeaux arrivés un tout petit peu en avance.

-"des madeleines de Proust" directement venues de Bretagne : galettes de Pont-Aven, mousse de sardine, caramel au beurre salé, brière bretonne ! Tout un programme pour le soir du réveillon !

- un "happy muesli" à tomber, composé par ma copine Angela : graines de tournesol et de citrouille, amandes, noix de coco, fruits rouges, avoine, sucre brun... tout ça dans un beau papier craft costumisé. 4 portions seulement ?

Miam !

Lire la suite...

L'atelier théâtre

Depuis un mois déjà, chaque mardi, je fais le chemin jusqu’à l’Alliance Française de Kula Lumpur pour renouer avec une passion qui a nourri toute mon adolescence : le théâtre. Grâce à Gregory notre super prof, francophones de tout horizon, se rencontrent autour de joyeux textes. Avec Cristina, ma partenaire vénézuélienne, nous joueons une saynète loufoque de Courteline Le Madère publiée au début du 20e siècle dans Les Linottes.

Le dossier du CRDP de l’Académie de Paris consacré au dramaturge présente ses personnages comme étant « d’une médiocrité souvent insondable aux prises avec des situations très ordinaires qui prennent, grâce à la verve du dialogue de Courteline, une dimension proprement absurde, voire aberrante, dont la puissance comique est presque infinie. » Ça en jette, non ?

Lire la suite...
Loading...
Loading...