En route pour le sud de la Thailande !

En novembre 2015, Vlad et moi prenons la route en direction du sud de la Thailande et passons quelques jours sur la côte d'Andaman.

Voilà 61 jours que nous étions de retour dans la métropole de Kuala Lumpur, il fallait bien reprendre la route... et puisque la Thaïlande n'est qu'à 500 km, pourquoi ne pas s'y rendre en bus de nuit ? Jusqu'à Hat Yai situé à 2h après la frontière thaïe pour rejoindre ensuite la région de Krabi où les plages de rêve sont célèbres. On appréhendait un peu les 12 heures de voyage alors quel soulagement de découvrir nos sièges géants et ultra-confortables en arrivant dans le bus (souvenirs d'Eurolines...). Atmosphère bon enfant dans notre bus à deux étages, on dirait que tous les passagers se connaissent et conversent en dialecte Hokkien.

 

Réveil à la frontière thaïe, le chauffeur malais s’arrête juste avant pour prendre son petit déjeuner... en Malaisie ! Seul Vlad a besoin d'un visa et il est furieux car forcé de laisser un bakshish. Arrivée dans le sud de la Thaïlande, on se sent encore en Malaisie : de bonnes routes, des palmeraies à gogo, des rizières aussi et puis des mosquées puisque de nombreux thaïlandais de la région sont musulmans. Partout, nous sommes accueillis par de joyeux « Sawadi Ka » et de sourires éclatants.

En descendant du bus, il nous suffit de traverser la rue pour trouver un mini-van en direction de la station balnéaire de Ao Nang sur la côte Andaman à 5h de Hat Yai. On attend le départ au très chic Mac Do où notre sac a été fouillé à l’entrée...
On partage notre mini-van avec une dizaine de touristes malaisiens, notre chauffeur doit subir la pression de jeunes malaises qui ne cessent de lui demander d'aller plus vite...
pause déjeuner dans un food-court halal ;-)

Trombes de pluie sur la route, heureusement à notre arrivée l'air est frais et on saute dans une chaloupe direction la plage de RaiLey West aux si pittoresques falaises ocres et à la végétation luxuriante. Paysage époustouflant ! On s'installe de l'autre côté à RaiLay East dans une chambre au kitch rigolo : bois clair, marbre et rideaux vert pastel. Surplombant la mer, on profite d'un super panorama : falaise, palmier et vue sur la mer Andaman. On retrouve avec délice les plats thaïs que nous aimons : le « pad-thai » nouilles sautées accompagnées de pousses de soja, d'oignons verts, d’œufs frits, de calamars et de crevettes ainsi que le curry vert à la noix de coco.


La magnifique plage de Railey West, dévastée par un tsunami en 2004, a reconstruit ses boui-bouis et ses cabanes à cocktails non plus directement sur la plage mais vers la terre le long du chemin reliant Railey West et East, laissant la plage aux promeneurs, aux bateliers et aux marées descendantes.

Du côté de Railey East, paysage mystérieux de mangrove et de marées basses marécageuses, 
des panneaux « in case of tsunami » sont installés à l’entrée de toutes les échappées possibles vers l’intérieur des terres. Aux terrasses des petits cafés, des grappes de touristes occidentaux se reposent d'avoir plongé et escaladé les falaises, en sirotant jus de fruits et café robusta glacé.

C'est novembre, la mousson devrait être terminée pourtant il pleut des cordes plusieurs fois par jour. Baignade aux aurores et puis, on s'aventure dans la jungle épaisse qui mène à la plage de Ton Say. En fin d'après-midi, en se promenant au bord de mer, on découvre un chemin le long des falaises abruptes où se mêlent roches, racines et rubans rouges. On tombe sur la magnifique petite plage de Pranang. Dans une grotte, un autel dédié à la princesse Pranang, déesse de la prospérité et de la fécondité. Rochers couchés dans la mer turquoise et un seul café chic en bord de mer. Le lendemain, on se rend à la station balnéaire d'Ao Nang, trinquer une dernière fois devant le coucher de soleil. On découvre un temple bouddhiste miniature au bout de cette longue et déserte plage.

C'est notre dernière soirée, demain il faudra déjà refaire la route en sens inverse. Mais cette fois, à bord d'un train de nuit direct entre Hat Yai et KL. Voyage en couchette si prisé que nous avons dû le réserver plusieurs semaines à l'avance. Le chauffeur du mini-bus Ao Nang-Hat Yai devait venir nous chercher à 6h du matin pour attraper notre train à 16h. On attend déprimé notre chauffeur qui ne passe nous prendre qu'à 10h, fonce attraper d'autres touristes et roule comme un fou pour nous larguer à la gare juste avant le départ de notre train : ouf !

Gare-nostalgie où les tableaux de départ et les panneaux sont écrits en thaï. Un vieux train un peu rouillé, étroit, où bien peu de passagers peuvent loger. Je grimpe sur ma couchette, ferme les rideaux et bercée par les roulis du train très vite m'ensommeille pour me réveiller le lendemain dans la très belle gare de style colonial de Kuala Lumpur, construite en 1910.

C'est décidé, notre prochain voyage se fera...en train !

Infos
- Nuit en chambre deluxe au Diamond Cave Resort à 1500 baht
- Bus compagnie Konsortium KL-HatYai aller à 58 RM (départ de la gare routière BTS)
- Train KTM HatYai-KL à 52 RM (arrivée à KL Sentral)
- Mini-van HatYai-Ao Nang à 320 baht
- Chaloupe (longtail) Ao Nang-Railey West beach à 100 baht

 

 

Loading...
Loading...